Souvent décrié à cause des exercices de mordant assimilés, à tort, à une violence gratuite, le Ring reste une merveilleuse discipline technique, perfectionniste et toujours très spectaculaire.
      Plus que toutes les autres disciplines canines, le Ring, discipline élitiste par excellence, peut apporter la gloire ! N’a-t-il pas déjà ses légendes vivantes ? Et les spectateurs ne s’y trompent pas ! Le public de Ring sait voir ce qui est beau, saluer d’une clameur les gestes techniques quand ils frôlent la perfection. Il sait également faire preuve de compassion ! Quand le chien commandé quelques dixièmes de secondes trop tard mord l’attaque arrêtée, quand il oublie de défendre son maitre, refuse d’effectuer son « en avant »…..un murmure parcours les tribunes.
       Les Ringueurs sont des connaisseurs capable de vibrer, d’exploser pour un geste technique parfait, d’encourager les concurrents à grands coups d’applaudissements et de trompes, dans un stade dont l’ambiance est parfois comparable à celle d’une finale de football. Tel est aussi le charme de cette discipline : excessif, démesuré parfois. Mais la démesure fait certainement partie de ce sport d’une étonnante technicité qui ne pardonne rien. Ici, tout est poussé à l’excès, à commencer par la quête de la perfection elle-même ! D’emblée, celui qui pratique cette discipline s’engage dans une véritable quête de la performance. Le Ring est l’art de semer le vent, de récolter la tempête et de calmer les éléments à tout moment. Car le chien y est avant tout un chien maitrisé : maitrisé dans ce qu’il y a de plus extrême, dans son intense plaisir de mordre. Entre l’attaque de face et l’attaque arrêtée, tout est dit. Le chien est capable d’être démesurément courageux, incisif, agressif, décisif et, l’instant d’après, dans le même mouvement, la même démarche, à moins d’un mètre de sa cible, à quelques centièmes de secondes de l’impact, au comble même de sa motivation, arrêté, stoppé, brisé net dans son élan.
     La splendeur du ring réside dans la juxtaposition de ces deux images. Dans l’efficacité de la prise, quand le chien donne dans la toile à pleine gueule…..et dans l’interdiction du moindre coup de dent après l’ordre de cessation. Le chien de Ring est fait pour le challenge. Il doit être physique, rapide, volontaire, sportif, décisif, courageux mais également rigoureux, équilibré, capable de se dominer et de réagir au quart de seconde.
    Dans cette discipline méthodique, rigoureuse parfois à l’extrême, presque militaire, chaque détail à son importance. D’où cette allure rigide des conducteurs, comme au garde à vous. Il faut reconnaitre que le règlement ne pardonne rien ! le moindre geste, le moindre signe peut être interprété comme un commandement supplémentaire et couter des points. Le règlement de Ring est un véritable corset.